top of page

Shooting | Combustion

Dernière mise à jour : 8 mai 2021


Avant 1980 on considérait que la réaction chimique de combustion ne peut se produire que si l'on réunit trois éléments : un combustible, un comburant, une énergie d'activation en quantités suffisantes. C'est pourquoi on parlait alors du « triangle du feu ».


Depuis les années 1980 on a découvert qu'une des étapes indispensable de la réaction chimique est la production de radicaux libres ; cette étape est nécessaire pour que la combustion s'entretienne et que l'on puisse parler d'incendie. C'est la raison pour laquelle on parle depuis de « tétraèdre du feu ».

La disparition de l'un des quatre éléments suffit à arrêter la combustion.


La découverte de la combustion par le dioxygène est imputable au chimiste français Lavoisier, en 1775, car on considère généralement que Joseph Priestley, qui a isolé pour la première fois du dioxygène (impur) en 1774 n'a pas pour autant découvert le rôle de comburant du dioxygène. En effet, dans la mesure où il se fondait sur la théorie du phlogistique, cela l’empêchait de concevoir le rôle du dioxygène dans la combustion.


Selon le philosophe des sciences Thomas Samuel Kuhn, la découverte de la combustion par le dioxygène constitue une révolution scientifique majeure dans l'histoire des sciences. Elle a constitué un changement de paradigme, en remplaçant l'ancien paradigme du phlogistique.


 

Modèle : Nelly Rack Framboise


Technique utilisé : Photographie sous canons UV (395 nm) . Photos brutes non retouchées.

Canon 5DSr / Lightroom

290 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page