top of page

---> 2006 - Le commencement

Dernière mise à jour : 17 juin 2021



Récemment on m'a demandé comment j'ai commencé la photo. Voici ce que j'ai répondu:


-Je ne sais pas. Je n'ai jamais eu l'intention de commencer la photo. Ce n'est pas quelque chose que j'ai choisi à proprement parler.

-Tu en as toujours fait?


-Quand j'étais gamin, mon père avait un Reflex Minolta dans sa sacoche en cuir, planqué au fond du placard. Il ne l'utilisait pas souvent mais cela faisait partie des trucs précieux de Papa qu'on ne doit pas toucher alors forcément, j'ai regardé et promis, je n'ai rien cassé. Vers mes 6/7 ans, l'appareil photo jetable a été commercialisé. Une révolution. Plus besoin d'un matériel hors de prix pour faire des photos. Un boîtier de merde, une péloche, un ressort et le tour est joué.



-Et surtout pas cher !

-Effectivement, c'est comme ça que fonctionne l'industrie. Des qu'elle arrive à fabriquer à faible coût, elle commercialise et inonde la planète pour faire un maximum de profit et l'appareil photo était attendu depuis plusieurs siècles. Ça a donné ce que cela a donné. Des centaines de milliers de photos pourries mais qu'on aime bien. C'est à partir de là que l'humanité a commencé à fabriquer des souvenirs sur papier.

On m'en a donc confié un pour mes sorties d'école avec comme recommandation de ne surtout pas l'ouvrir, de ne SURTOUT PAS shooter le soleil. Cela pourrait faire brûler la pellicule. Le mot "brûler" me faisait peur. J'y voyais un incendie. Quand j'avais 18 ans mon père a gagné un appareil photo grâce au Comité d'entreprise de sa Société. C'était le meilleur vendeur de France. Il reçu comme récompense pour avoir dépassé ses objectifs professionnel un Digital Ixus II de chez Canon.

Une petite boîte de conserve bien compacte, un bridge numérique avec un capteur de 800 000 pixel. de quoi s'amuser un peu. Un miracle pour l'époque. Évidemment, il le laissa traîner et Boom, je mis la main dessus. Puis là j'ai fait quoi? J'ai shooté le soleil, j'ai shooté l'intérieur des ampoules allumées, j'ai tenté de brûler l'appareil mais rien ne brûlait. A chaque fois, il y avait une photo.


-Jolis débuts

-Merci. Je compris assez vite le pouvoir de cette machine, elle pouvait voir ce que je ne pouvais voir. Elle pourrait me servir pour étendre ma vision. Pendant un moment, j'ai joué avec cet appareil à prendre des ampoules, et tout type de lampes allumées, puis progressivement mes potes, les soirées, la vie.


Des années plus tard en 2003, j'ai acheté un Reflex numérique pour mes études. Un Eos 300D ,encore de chez Canon. L'entrée de gamme de l'époque.

Si j'ai choisi Canon, c'est parce qu'au moment où j'ai cherché un appareil, il y avait une promo sur ce modèle. Rien à voir avec une quelconque préférence à ce moment.


J'avais besoin de cet appareil pour réaliser un film en 3D. Je tenais à ce que le film soit réalisé en prise de vues réelles et que les personnages 3D soient incrustés dedans. Les techniques compliquées pour l'époque m'attiraient et j'avais envie de me confronter à ce genres de problématiques.





C'est à la même époque que le format HD a fait son apparition sur les marchés mais les caméras grand public HD n'existaient pas encore. Il n'y avait alors que quelques prototypes réservés à Spielberg ou George Lucas.

Inutile d'espérer en avoir une. Cependant, il était possible, en se contraignant à certains mouvements de caméra, d'utiliser des images fixes comme arrière-plan. Aussi, réaliser un film en HD devenait possible.


-Tu l'as quelque part ce film ?



Le voilà. Après mes études, j'ai intégré une boîte comme esclave intensif puis au bout d'un an et demi mon corps a fini par craquer et je suis tombé malade. Ça m'a fait chier parce que je me suis vraiment battu pour avoir ce poste. Enfin battu. Est-ce que tout accepter c'est vraiment se battre? Je suis alors parti en vacances à NY visiter un ami et bien évidemment, en bon touriste j'ai pris mon appareil photo. Voilà comment tout commence.




41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

WTF ?

Comments


bottom of page