Aéronefs

"Enfant, la fenêtre de ma salle de classe donnait sur l'aéroport de Nice. Régulièrement, nous devions interrompre le cours pour laisser passer le concorde. Je m'étais jurer qu'un jour moi aussi je serais dedans. Ce ne sera jamais le cas cependant, j'en garde des souvenirs incroyable. Depuis 2003 je vis à Orly. Plus de concorde mais toujours des avions. 
Après toutes ces années à les observer, je comprends que je dois me méfier de ma capacité d'adaptation, ce truc qui permet de se faire a tout. Si on y prend pas garde, des choses qui semblaient impensables, inimaginables irréalisables peuvent bien vite devenir banale. Aussi rêvons grand, rêvons fou, cela aussi pourrait bien devenir banal.  "

Tous Droits Reservés @ Patrick Siboni
  • Instagram
  • Facebook Social Icône